Farinita

13.50$

|

400g

On est rendu là !

  • Les aînés actifs.
  • Les personnes soucieuses de l’empreinte environnementale de leur alimentation.
  • Les personnes nécessitant une alimentation plus riche en protéines (sportifs, amateurs de plein-air).
  • 1,7 million d’aînés actifs qui ont besoin d’un apport en protéines plus élevé. 25% des québécois, (la Gen Z & les Milléniaux), travaillent chaque jour à réduire leur empreinte environnementale.

 

Ingrédients:

Farine de blé biologique, ténébrions et grillons. Contient du blé. Les personnes allergiques aux crustacés pourraient faire une réaction. Préparé dans une cuisine SANS NOIX ET SANS  ARACHIDES.

Protéine complète (9 articles animés essentiels)

Excellente source de fer

Riche en fibres

100% de la valeur quotidienne

faQ

Goûtez-y. Laissez-vous impressionner.

Qu’est ce que l’entomophagie?

L’entomophagie consiste à manger des insectes. L’histoire montre qu’en étant sensibilisés et informés, nous oublions rapidement les tabous pour s’initier progressivement à l’entomophagie.

Pourquoi mange-t-on des insectes?

Les insectes sont une alternative aux protéines traditionnelles. Ce sont de supers-aliments! Ils sont très polyvalents et peuvent être ajoutés aux mets sucrés, salés, ainsi que sous diverses formes (broyés, entiers, etc.). En plus d’être bons au goût, plusieurs autres avantages peuvent nous inciter à consommer les insectes. Leur apport nutritionnel considérable et leur portée écologique en sont les deux principaux.

Approche culturelle:

Les insectes sont déjà acceptés culturellement en Asie, en Afrique et en Amérique Latine. Ce sont 2.5 milliards de personnes qui mangent régulièrement des insectes dans le monde. L’entomophagie gagne en popularité en Europe et l’engouement commence à se faire ressentir en Amérique du Nord.

Approche nutritionnelle:

Les insectes contiennent les 9 acides aminés essentiels (protéine complète). Ils sont riches en fibres et sont une excellente source de fer. Intégrer les insectes à votre alimentation, c’est bon pour la planète, bon pour vous et bon au goût!

Approche écologique:

Moins d’eau
En comparaison à l’élevage des bovins ou de la volaille, les insectes nécessitent beaucoup moins d’eau pour obtenir un rendu identique en termes de protéines. Les insectes s’hydratent en effet principalement par les pelures de fruits qu’ils consomment.

Moins de nourriture
Les insectes ont un rendement supérieur comparé à l’élevage traditionnel. Pour obtenir 1 kg de protéines, il faudrait utiliser 20 kg de végétaux pour l’élevage bovin, 7 kg pour l’élevage porcin, et seulement 2 kg pour les insectes.

Moins de pollution
Les insectes ont un impact inférieur sur l’environnement que les autres sources de protéines. En comparaison avec les bovins, les insectes produisent 100 fois moins de gaz à effet de serre pour la même quantité de protéines.

Moins d’espace
En comparaison, l’élevage de bovins nécessite 200 m² d’espace pour obtenir 1 kg de protéines, contrairement à l’élevage d’insectes qui ne nécessite qu’un m².

Moins de temps
L’élevage d’insectes nécessite un temps largement inférieur comparé aux élevages traditionnels. En effet, les insectes sont adultes au bout de 2 mois et pondent environ 1200 œufs par mois. Quant aux bovins, il leur faudra 2 ans pour devenir adulte et 9 mois de gestation pour donner une nouvelle génération!

Quel est le goût des insectes comestibles (ténébrions meuniers) ?

Chaque espèce d’insectes comestibles possède sa propre signature gustative. Quant à eux, les ténébrions meuniers ont un goût qui se rapproche de celui des noisettes et des graines de tournesol. Le goût des insectes rappelle des saveurs qui nous sont familières. De plus, grâce à la déshydratation, la texture est légère et croustillante, semblable au riz soufflé.

Les insectes comestibles sont-ils caloriques?

Les insectes entiers nature possèdent 90 calories pour une portion de 15g.

Quelles sont les valeurs nutritives?

Les insectes comme le ténébrion et le grillon se composent essentiellement de:

  • 50% de protéines
  • 38% de graisses
  • 9.8% de glucide
  • 5.2% de fibres

Peut-on faire une réaction allergique en mangeant des insectes?

Oui, mais c’est peu fréquent. Nous vous conseillons plus particulièrement d’être vigilants en cas d’allergie aux crustacés.

Est-il dangereux de consommer des insectes?

Non. Toutefois, l’élevage d’insectes nécessite les mêmes précautions que pour tout autre animal d’élevage traditionnel. Le danger pourrait essentiellement survenir de l’alimentation. Si les insectes consomment des toxines chimiques, elles pourraient être dangereuses pour l’être humain. Chez Nutrivore, nous avons les techniques adéquates et les permis de transformation alimentaire requis pour faire la distribution adéquate et sécuritaire de nos produits.

Comment cuisiner les insectes comestibles?

Aucune limite n’est établie pour apprêter les insectes comestibles! Nous offrons différents assaisonnements pour nos insectes entiers déshydratés (érable, sel et vinaigre, cajun et sriracha). Les insectes ajoutent une touche de saveur à vos mets préférés, tels que les salades, les soupes, le yogourt, les sushis, le riz…Nous offrons aussi nos insectes nature, qui s’intègrent parfaitement à vos recettes quotidiennes (voir la rubrique des recettes). Notre produit Farinita peut d’ailleurs substituer la farine traditionnelle dans la majorité des recettes. Nous offrons d’autres produits issus de notre élevage d’insectes. Découvrez-les!

À quelles occasions peut-on manger des insectes ?

Les insectes peuvent se substituer à d’autres sources de protéine dans les repas. Outre les repas principaux, les insectes sont de véritables passe-partout. Ils sont vos meilleurs atouts en camping, en randonnée pédestre, dans vos déplacements ou en collation sur le pouce. Pourquoi ne pas garder un sachet sous la main en tout temps?

Comment est perçu l’entomophagie par les nutritionnistes ?

Selon les résultats d’un questionnaire répondu par 174 nutritionnistes sur leur perception de l’entomophagie au Québec, 11 % des répondants observent déjà des professionnels de la santé encourageant l’intégration d’insectes dans l’alimentation et que près de 40 % des nutritionnistes interrogés envisagent cette perspective dans un avenir plus ou moins rapproché.
Cynthia Marcoette – Perception de l’entomophagie par les nutritionnistes du Québec (erudit.org)

Quelles sont les perspectives d’avenir pour l’entomophagie ?

La possibilité d’élever des insectes pour remédier aux problèmes de sécurité alimentaire est étudiée. En effet, une grande partie de la population mondiale vit dans l’insécurité alimentaire. Les insectes seraient une solution à envisager pour nourrir une population croissante de façon durable. Présentement, il y a 30 éleveurs d’insectes au Québec et ce nombre croît année après année en raison de l’engouement croissant pour l’entomophagie.

Les insectes peuvent-ils s’intégrer à une alimentation cétogène?

Oui. Les insectes naturels ont une forte teneur en lipides, soit 38%, mais très faible en glucides (soit moins de 3%, ce qui est  négligeable si l’on soustrait les fibres au glucides).

Les insectes contiennent-ils du gluten?

Les insectes ne contiennent naturellement pas de gluten. Chez Nutrivore, les insectes sont nourris avec une alimentation contenant du gluten, il pourrait donc en rester des traces. Une analyse a démontré que nos ténébrions nature sont exempts de gluten, mais nous ne pouvons pas le certifier. Une analyse de chaque lot serait requise pour obtenir une telle certification.

Quelle est la méthode d’élevage des ténébrions meuniers ?

Les ténébrions meuniers sont des insectes très faciles à élever. Ils demandent peu d’espace et d’entretien et doivent être manipulés seulement une fois par stades de développement. L’élevage s’effectue en bacs garnis d’un substrat (farine de maïs moulue et son de blé) dans lesquels on ajoute régulièrement des pelures de bananes, des melons et des cœurs d’ananas. Ces pelures sont suffisantes pour les hydrater et maintenir leur humidité (l’élevage ne nécessite aucune utilisation d’eau). Les bacs sont placés dans une pièce réservée à l’élevage, où la température se situe entre 25°C et 30 °C et le pourcentage d’humidité entre 45 et 60. Pour récupérer les œufs et les jeunes larves, il suffit de passer le contenu des bacs au tamis.

Quelle méthode de transformation est-elle utilisée pour les ténébrions meuniers?

Lorsque les larves prêtes à être transformées sont tamisées, elles commencent par une période de jeûne de 48 heures. Comme l’insecte est consommé en entier, ce processus permet aux insectes de bien éliminer pour éviter un arrière-goût amer. Par la suite, les insectes sont bouillis et déshydratés. La déshydratation permet d’augmenter considérablement la période de conservation des insectes. Les insectes sont ensuite prêts à être consommés ou cuisinés!

Cynthia a toujours été curieuse des tendances en santé et en alimentation. Poussée par cette passion, elle s’est vue adopter plusieurs régimes alimentaires au cours des 20 dernières années - régimes végétarien, végétalien, crudivore, cétogène et plus encore. C’est suite à de nombreuses années de recherche et développement en science photonique que Cynthia se dédie sérieusement à un projet qui reflète ses intérêts: l’élevage à grande échelle du ténébrion meunier. Quoique consciente de l'aspect durable de l’entomoculture sur le plan environnemental, ce qui motive Cynthia à démocratiser son produit est évidemment une prérogative alimentaire. Elle vous dira, avec données à l’appui, que le ténébrion est un super-aliment sous-estimé: «Les insectes sont riches en fibre, une excellente source de fer et possèdent 50% de leur poids de protéine complète.»

Cynthia

Peu après l’obtention de son diplôme en tourisme à l’ITHQ, Anita part à la découverte du monde. Partout où elle passe, elle n’hésite pas à mettre la main à la pâte lorsque vient le temps de cuisiner. Elle goûte donc à toutes sortes de mets ethniques traditionnels, qui contiennent régulièrement divers types d’insectes comestibles. Lors de son retour au Québec, 15 ans plus tard, elle prend connaissance d’un rapport de la FAO (2013) qui confirme que la protéine d’insectes est une solution évidente pour l’alimentation durable. Appelée par le potentiel du ténébrion meunier, c’est ici qu’elle s'engage à les intégrer à son alimentation… ainsi qu’à sa carrière professionnelle!

Anita

«Quelle belle découverte que les vers de ténébrion! Pour mener à bien mes divers projets d’aventure, je dois pouvoir compter sur une saine alimentation. Évidemment, le poids des aliments que je transporte sur moi est un critère qui me pousse à faire bien des compromis. Le ténébrion est donc devenu un produit phare, aussi nutritif que facile à emporter. Il offre une source de protéine exceptionnelle, en plus de me fournir les calories requises. C’est un indispensable que j’amène dans toutes mes expéditions!»

Sébastien Lapierre Aventurier

Toute l'équipe de nutrition des Camps Aliment'Terre de l'Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels, à l'Université Laval, a apprécié cuisiner les insectes lors de son camp d'été. Voilà une façon simple et écoresponsable de confectionner des collations nutritives!

Camps Aliment'Terre

Recettes

Texte section recette FR

Dessert

Pain aux bananes

Autres

Smoothie vert aux ténébrions

Repas

Salade de quinoa, kale, féta et ténébrions

Repas

Pain naan aux ténébrions

Dessert

Galettes aux pommes, pacanes et ténébrions

Repas

Falafels aux pois cassés et ténébrions

Dessert

Croustade de pommes, caramel et ténébrions

Repas

Croquettes de courgettes, Bok Choy, tofu et ténébrions

Dessert

Brioches au caramel, noix de grenoble et ténébrions

Desserts

Brownies aux haricots noirs et ténébrions

Repas

Burger de porc, haricots noirs et ténébrions

Repas

Champignons farcis au fromage & ténébrions

Autres produits

Texte section autres produits FR

Goûtez

Savourez

Adoptez

On est rendu là!

Faites comme de plus en plus de québécois et québécoises: intégrez les insectes à votre alimentation.

Suivez-nous